Zone de téléchargement gratuit. Software pour l'Architecture, l'Ingénierie et la Construction

logo CYPE

Software pour l'Architecture
et l'Ingénierie de la Construction

TÉLÉCHARGEMENT

Zone de téléchargement CYPE Software

Téléchargement du jour

Téléchargements et nouveautés de la version 2014.g

Implémentation de normes et amélioration de leur application

Normes relatives aux actions sur les structures. Séisme

COVENIN 1756­1:2001 (Venezuela); NEC ­11 (Équateur); Norma Técnica E.030 (Pérou)

 

Ces normes étaient déjà implémentées dans CYPECAD et Structures 3D. Dans la version 2014.g, CYPECAD offre deux options pour indiquer la valeur de la Période fondamentale de la structure (utilisée pour le calcul de l’effort tranchant de base) :

Plus d’informations sur la détermination de la Période fondamentale de la structure Botón huecos.

CYPECAD

Interaction de la structure avec les éléments constructifs

Génération automatique des états intermédiaires

Le module de CYPECAD Interaction de la structure avec les éléments constructifs permet de réaliser une analyse dynamique des bâtiments soumis à des actions sismiques, qui inclut l’effet des éléments constructifs non structuraux utilisés en éléments de façade et de distribution intérieure d’un bâtiment ; il considère plusieurs modèles de comportement du bâtiment correspondant à différentes situations ou états de ces éléments.

Ce module a été implémenté dans la version 2014.a et considérait deux états extrêmes : l’état 1, correspondant au comportement de la structure sans l’intervention d’aucun élément constructif, et l’état 2 qui analyse l’effet de tous les éléments constructifs mis en place entre éléments porteurs par la prise en compte de la raideur de ces éléments de maçonnerie dans le modèle dynamique, en considérant que ceux-ci sont totalement effectifs, c’est-à-dire qu’ils n’ont subi aucune fissuration ou rupture.

Depuis la version 2014.g, le programme permet d’ajouter à l’état 1 et 2 d’autres états intermédiaires générés automatiquement en fonction d’un critère de rupture qui met en relation les dommages subis par un élément avec le déplacement relatif de ces extrémités. Ce sont des états intermédiaires dans lesquels chaque élément bloqué latéralement entre porteurs apporte un pourcentage de sa raideur en fonction du niveau de dommages atteint.

La génération automatique des états intermédiaires démarre à partir d’un modèle dans lequel on considère que l’effet de tous les éléments constructifs est totalement effectif (état 2). Une analyse modale spectrale du modèle produit un déplacement relatif entre les extrémités de chaque élément constructif qui, avec l’application du critère de rupture, se traduit par un niveau de dommages déterminé. Le dommage (ou la fissuration) subi par l’élément provoque une variation dans sa rigidité. Les nouvelles rigidités calculées pour chacun des éléments constructifs sont inclues dans un nouveau modèle dynamique sur lequel est réalisée l’analyse modale suivante. A partir de là, on obtient de nouveaux déplacements relatifs, et chaque élément atteint un nouveau niveau de dommages subis, avec une variation de rigidité conséquente ; ce qui permet de générer le modèle suivant. On procède ainsi de manière successive pour chaque hypothèse de séisme considérée.

Ce processus itératif s’arrête lorsque le niveau de dommages se stabilise, du passage d’un état à l’autre, (c’est-à-dire lorsque la différence entre les niveaux de dommages de l’état calculé en cours et du dernier état calculé est inférieur à 5% dans chaque élément) ou alors lorsqu’on atteint le nombre maximum d’itérations établi par l’utilisateur. Ce sera l’état final.

CYPECAD

Etant donné que la génération automatique d’états intermédiaires peut multiplier le nombre d’hypothèses de séisme considérées de manière importante, CYPECAD permet de configurer ce processus itératif depuis la boîte de dialogue Eléments constructifs (menu Ouvrage> Données générales> partie Actions, bouton ‘Elément constructifs’.) Dans cette boîte de dialogue, l’option Interaction avec la structure doit être activée (située dans la partie supérieure). Si cette option est activée, l’option Obtenir les états de fissuration et de rupture progressive apparaîtra ensuite. Si cette option est désactivée, CYPECAD ne générera que les états 1 et 2, comme auparavant depuis la version 2014.a. Si l’option Obtenir les états de fissuration et de rupture progressive est activée, les possibilités suivantes apparaitront :

Dans chacune de ces options l’utilisateur établit une limite du nombre maximum d’itérations. Ce nombre détermine quel est l’état final si cet état n’est pas atteint automatiquement avant ce nombre d’itérations établi.

Etant donné que le calcul de structures se répète plusieurs fois, le fait de considérer tous les états intermédiaires de fissuration depuis le premier calcul peut augmenter le processus de dimensionnement de cette structure, c’est pourquoi il serait logique que dans les premiers calculs on active l’option Considérer uniquement l’état final. Une fois que l’utilisateur aura solutionné le dimensionnement géométrique de la structure, il pourra recalculer et il pourra choisir s’il active ou non l’option Considérer tous les états intermédiaires de fissuration et de rupture.

CYPECAD

Pour l’aider à prendre sa décision, l’option Niveaux de dommages a été intégrée depuis la version 2014.g (onglet Résultats, menu Charges> Eléments constructifs). Elle permet de consulter les déplacements relatifs et le niveau de dommages associé par état généré et par cas de charge sismique, de chaque élément constructif. L’utilisateur peut savoir, avec cette information, si la configuration qu’il a choisie dans le processus itératif est adéquate, ou s’il doit la changer :

Cette révision doit être réalisée dans tous les éléments constructifs de chaque étage.

Dans la boîte de dialogue mentionnée, vous disposez d’aide qui explique en détails les conséquences de chacune des options.

L’approximation que réalisait la version 2014.a (et que l’utilisateur peut continuer à utiliser dans la version 2014.g s’il n’active pas l’option Obtenir les états de fissuration et rupture progressive) peut être acceptable pour les bâtiments de rez-de-chaussée ouverts non cloisonnés qui, en règle générale, présentent une irrégularité de rigidité qui rend plus fragile cet étage (bâtiment avec un rez-de-chaussée destiné à un usage commercial, de garage etc.).

Néanmoins, depuis la 2014.g, nous recommandons de réaliser le calcul en considérant les états intermédiaires de rupture et de fissuration.

Tous les utilisateurs du logiciel disposant d’une version 2014 peuvent mettre à jour gratuitement leur licence à la dernière version 2014.g. Nous recommandons donc à ces utilisateurs, et surtout à ceux qui disposent du module Interaction de la structure avec les éléments constructifs qu’ils réalisent la mise à jour, de manière à disposer de la génération automatique des états intermédiaire indiquée ci-dessus Botón huecos.

Les murs de maçonnerie et de distribution des bâtiments peuvent être considérés comme des éléments non-structurels mais, lors d’un séisme, ils apportent une raideur à la structure et modifient la distribution et la magnitude des efforts provoqués par l’action sismique. Si les éléments structuraux ne sont pas dimensionnés correctement pour cette redistribution, les efforts peuvent provoquer sa rupture fragile, ce qui met en péril la stabilité du bâtiment jusqu’à arriver à effondrement. Le module Interaction de la Structure avec les éléments constructifs permet de considérer l’effet que provoquent les éléments non-structuraux pendant un séisme, et depuis la version 2014.g, la génération automatique des états de rupture et de fissuration intermédiaires. Vous trouverez plus d’informations dans la page Interaction de la Structure avec les éléments constructifs sur ce nouvel outil de CYPECAD unique sur le marché Botón huecos.

Dalles précontraintes par post-tension. Charges transmises par les câbles, ponctuelles, de tronçons droits inclinés de câbles et représentation de la composante horizontale de l’ancrage

Le module dalles précontraintes par post-tension permet de dimensionner dans CYPECAD les armatures passives des dalles précontraintes en calculant au préalable les efforts des câbles de post-contraintes (adhérents ou non-adhérents) et dont les caractéristiques ont été introduites par l’utilisateur Botón huecos.

CYPECAD

Depuis que ce module a été implémenté, le programme génère les charges linéaires de poussée vers l’intérieur de la courbure des câbles. Dans la version 2014.g, les charges ponctuelles de variation sont également considérées, provoquées par les tronçons droits inclinés des câbles. Ces charges sont représentées dans la boîte de dialogue d’Edition des câbles et également en vue en plan à côté du reste des charges de variations de câbles.

De plus, dans la boîte de dialogue d’Edition des câbles la composante horizontale de l’effort que provoque son ancrage sur la dalle est dessinée à l’axe de sa section longitudinale, ainsi que le moment généré par l’excentricité que pourrait présenter cette composante lorsque l’ancrage n’est pas situé à l’axe de la dalle.

Calcul de l’effort tranchant de base lorsque les étages en sous-sol ne sont pas pris en compte dans l’analyse dynamique

Le calcul de l’action sismique dans CYPECAD au moyen d’une analyse dynamique (mode spectral) permet à l’utilisateur de ne pas considérer les plants en sous-sol dans le modèle dynamique. Pour cela, il doit désactiver l’option Considérer les étages enterrés dans le modèle dynamique.

D’autre part, certaines normes sismiques exigent la vérification de la condition de l’effort tranchant à la base du bâtiment minimal lorsqu’est appliquée une analyse dynamique (modale spectrale). Cette valeur minimale équivaut à un pourcentage de l’effort tranchant à la base de la structure, calculé à l’aide d’une méthode statique.

Depuis la version 2014.g, le calcul de l’effort tranchant à la base du bâtiment prend en compte la désactivation de l’option Considérer les étages enterrés dans le modèle dynamique. C’est-à-dire que si l’utilisateur désactive cette option, le calcul de l’effort tranchant à la base du bâtiment à l’aide la méthode statique ne prendra en compte que les niveaux au-dessus du terrain naturel.

CYPE-Connect

Assemblages V. Treillis plans avec des profilés tubulaires

CYPE Connect

Dans la version antérieure (2014.f) le logiciel CYPE-Connect a été implémenté, conçu pour vérifier, dimensionner et générer les plans d’exécution des assemblages métalliques soudés ou boulonnés avec profilés laminés en I. Les typologies prises en compte dans cette version précédente correspondent aux modules Assemblages I, Assemblages II, Assemblages III et Assemblages IV Botón huecos.

Dans la version 2014.g, la typologie d’assemblages correspondant au module Assemblages V - Treillis plans composés de profilés tubulaires a été implémentée dans CYPE-Connect. En utilisant ce module de CYPE-Connect, le programme dimensionne, vérifie, et génère les plans d’exécution des assemblages plans composés de profilés tubulaires creux circulaires ou rectangulaires, et de double profilé C laminé assemblés en caisson.

CYPE ConnectCYPE Connect

CYPECAD MEP

Fichier IFC composé de plusieurs bâtiments

A partir de la version 2014.g, quand CYPECAD ou CYPECAD MEP importent un fichier au format IFC (Industry Foundation Classes) composé de plusieurs bâtiments, l’assistant d’importation permet de sélectionner le bâtiment que l’on souhaite importer à l’aide de l’option « Sélection du bâtiment à importer ».

CYPECAD MEPCYPECAD MEP

Fenêtres de toit

A partir de la version 2014.g, le champ Facteur ‘MR’ minimum du panneau des Fenêtres de toit a été supprimé. Cette valeur n’était pas prise en compte puisque l’utilisateur introduisait directement la valeur du Coefficient de transmission (U) de l’ensemble vitrage + menuiserie et non les valeurs séparées.

Étude thermique pour la France

RT 2012

RT 2005 et RT Existant

A partir de la version 2014.g, il est possible de réaliser les calculs avec une chaudière bois. L’utilisateur peut également renseigner la puissance minimale du générateur.

Novo Cypeterm (CYPECAD MEP pour Portugal)

Cypeterm

La version 2014.g de Novo Cypetherm apporte différentes améliorations :

 

 

 

Retour à la zone de téléchargement de la version 2014

Vous souhaitez des informations sur nos produits? N'hésitez pas à nous contacter :
CYPE France - 2, rue du Chêne Morand 35510 CESSON SÉVIGNÉ. France
Tel. (+33) 2 30 96 1744 - Fax (+33) 2 22 44 2508. cype.france@cype.com

Autres pays francophones:
Europe francophone: Tel. (+33) 230 880 394 - Afrique francophone: Tel.(+34) 965 993 052
CYPE Ingenieros, S.A. - Avda. Eusebio Sempere, 5 - 03003 ALICANTE. Espagne - Fax (+34) 965 124 950
CYPE Software pour l'Ingénierie et la Construction